D’accord, je l’avoue : Davide de Maria du restaurant “Da Luigi” est une exception. Je m’étais promise de ne pas écrire sur ce blogzine de bars, de restaurants ou de bistros, surtout parce-que j’ai des collègues très calées en matière et que je préfère leur laisser le devant de la scène. Mais avec Davide de Maria du restaurant “Da Luigi”, c’est un peu différent. C’est un souvenir lointain et affectueux de nos premiers jours à Bordeaux, en novembre 2008, alors que mon mari et moi habitons dans un vieux appartement boho-chic rue Cancera. A vrai dire, le T2 était un peu sombre et assez poussiéreux, mais il avait un balcon très romantique avec deux buis boule secs, qui autrefois devaient être superbes et  luxuriants.

davide-de-maria-ristorante-da-luigi

Davide de Maria

Quarantenaires curieux et inquiets, nous nous accordions une nouvelle vie, inconnue et inattendue, comme des acrobates sans filet. À cette époque, la langue était encore une barrière, mais nous étions obstinés et motivés et ne craignions pas l’échec. Un samedi matin, un air humide mais délicat entourait le quartier Saint-Pierre, nous étions en goguette avec Pina, notre inoubliable chien florentin. En remontant la rue du Pas-Saint-Georges, presque au croisement avec la rue Maucoudinat, un garçon souriant, portant une casquette de baseball avec le logo « Baci da Roma », nous fait signe d’approcher devant la vitrine de son local. Curieux comme d’habitude, Pietro et moi approchons le jeune homme qui, en nous tendant un plateau avec des petites boules de mozzarella, nous demande dans un français qui à nos oreilles, bien que profanes, ne semblait pas du tout digne de l’Académie Française  :  ” madamm messié voulé-voù gouté la vrrè mozzarrellà ? ”

zio-pasquale-ristorante-da-luigi-la-bella-bordeaux

Zio Pasquale

Oh mon Dieu un Italien! Un vrai !! Un italiano vero. Joie intense. Je tiens à vous préciser qu’il y a onze ans, dans cette région, nous les Italiens étions des êtres très rares, si rares que l’on faisait l’objet d’une grande curiosité lorsque l’interlocuteur bordelais se rendait compte que nous provenions de la botte italienne  et  parlions la langue de Dante. Mais qu’est-ce que vous voulez que je vous dise? Entre Davide du restaurant  «Da Luigi» et nous ce fut de la sympathie à première vue et je ne me souviens pas même  comment était la mozzarella qui nous avait fait goûter…. Je sais que pendant plusieurs mois, à l’époque, sa petite épicerie fut notre cantine quotidienne et également notre refugium peccatorum quand nous nous  sentions seuls et dépaysés. En quelques années, la petite épicerie Da Luigi  est devenue un restaurant très cosy, où parfois l’oncle Pasquale arrive directement de Naples pour préparer les meilleurs plats de la tradition.  Au fil du temps, Davide De Maria et ses frères, précurseurs de la véritable culture culinaire napolitaine  sont désormais ancrés dans le panorama gastronomique italien de Bordeaux, et ont ouvert depuis,  deux locaux incontournables, Masaniello, un restaurant pizzeria très animé, et Passione Italiana, une épicerie de produits italiens typiques.

Après tant d’années, nous aimons rencontrer Davide pour faire la causette en italien, pour un spritz, pour goûter à Pâques la pastiera de l’oncle Pasquale ou simplement pour bavarder avec Aziza, la belle épouse de Davide, qui, de langue maternelle française, parle italien avec un joli accent napolitain. Davide fait désormais partie de notre grande famille bordelaise et cette semaine deux parmi vous auront la chance de (re) découvrir  le Restaurant Da Luigi en participant au concours Instagram lancé en collaboration avec ma marraine Camille Dufau alias, Camille in Bordeaux.  Connectez-vous sur le compte Instagram de Camille. Vendredi 3 mai à 12h tirage au sort d’un déjeuner pour deux . Buona Fortuna!

aperol-spritz-restaurant-da-luigi-la-bella-bordeaux

L’incontournable Aperol Spritz

Nos comptes Instagram:  Osteria da LuigiCamille In BordeauxLa bella Bordeaux

Page Facebook Osteria da Luigi :  ici             Site internet Ristorante Osteria da Luigi : ici