rodolphe-martinez-mollat-bordeaux

Les oeuvres de Rodolphe Martinez pour Mollat

Rodolphe Martinez , artiste plasticien aux univers toujours différents à découvrir. Pas étonnant si je suis constamment intéressée par son travail et si je suis de près ses multiples activités. Pour les 120 ans de la librairie Mollat, institution bordelaise par excellence et première librairie indépendante de France, Rodolphe Martinez crée un projet artistique absolument singulier.

Il transforme 120 poches en papier bleu, typiques de la librairie, en oeuvres artistiques numérotées et conçoit une exposition , “Pantone Blue M”, dans le nouvel espace d’exposition culturel crée par Denis Mollat et récemment réhabilité: la Station Ausone, rue de la Vieille Tour.

L’espace est évocateur, essentiel, presque brut et les aménagements prévus par Rodolphe Martinez pour ses oeuvres sont  efficaces. La performance artistique passe en revue les arguments récurrents de la librairie : la poésie, les romans, le temps, les paysages et bien sûr la ville de Bordeaux.

rodolphe martinez poche mollat la bella bordeaux

Les multiples poches se succèdent, colorées, vives, parfois plus sombres ou minimalistes, presque une exultation de signes artistiques similaires mais différents en même temps. La capacité expressive de Rodolphe Martinez est surprenante, il a une aisance de langage artistique rare, malgré ses inspirations et visions différentes.

Comme c’est souvent le cas, c’est l’oeuvre d’art qui nous choisit soudain. L’oeil s’y penche d’abord d’un air distrait et puis plus attentif, revenant avec le regard sur les oeuvres à cotés, comme s’il cherchait la confirmation de son propre choix. Non, elle n’est pas comme les autres, elle est différente. C’est elle ma poche. C’est elle l’oeuvre qui m’a choisit !

Nuages, ciel, mer et terre dorée, font de décor à une citation qui sonne comme une ancienne prédiction :

Je suis né dans un port et depuis mon enfance j’ai vu passer par là des pays bien divers …….  

l horizon chimérique

L’ Horizon chimérique

Je n’avais vraiment aucune idée de ce qu’était la citation de Je suis né dans un port, poésie écrite par Jean DE LA VILLE DE MIRMONT et faisant partie d’une collection de poèmes posthumes publiés en 1920 sous le nom absolument fascinant de L’Horizon Chimérique. Je découvre que le jeune poète, né à Bordeaux le 2 décembre 1886, et mort au front le 28 novembre 1914, à seulement 27 ans. Ce n’est pas un hasard si la musicalité des vers qui me touche est extraordinaire, et le désir de lire sa très brève oeuvre est immédiat. L’inspiration et le rythme de sa structure sont influencés par Baudelaire et en 1922, Gabriel Fauré exalte cette musicalité en composant L’Horizon Chimérique, un cycle de mélodies pour pianos et voix, op.118, chef-d’oeuvre du patrimoine musical français.

Cit.   Outre son sujet romantique particulièrement attachant”. ce cycle est un “chef-d’oeuvre d’écriture tout en ne recourant à aucune structure repérable (thèmes mélodiques ou rythmiques, périodicités diverses ou forme). Le langage est continu et abolit le découpage poétique, l’harmonie stable (fréquence harmonique faible), la déclamation uniforme. La cohérence est assurée par l’évolution des moyens musicaux à travers les 4 mélodies : évolution du motif pianistique de plus en plus lest et accentué, agrandissement progressif des intervalles vocaux jusqu’à l’octave finale. ” (Marie-Claire Beltrando-Patier).

La poche numéro 55 de la collection Pantone Blue M, m’appartient vraiment, si proche à tout ce que j’aime, art, musique, poésie…une source d’inspiration quotidienne. Merci Rodolphe Martinez…..